Selon la Nasa, (oui oui la Nasa !) qui a testé son aérodynamisme, le ballon de la Coupe du monde 2014, surnommé “Brazuca“, devrait mieux convenir aux joueurs que son prédécesseur “Jabulani”, dont les trajectoires parfois imprévisibles avaient soulevé de nombreuses critiques en 2010.

Beaucoup de joueurs, et notamment les gardiens de but, s’étaient plaints de Jabulani il y a quatre ans pour le Mondial en Afrique du Sud: ses trajectoires parfois aléatoires étaient le résultat de sa texture parfaitement lisse, qui faisait que le flux d’air passant sur le cuir du ballon pouvait influer davantage sur sa trajectoire. Au vu de ces problèmes, adidas avait revu sa copie et travaillé pour créer un ballon aux trajectoires plus normales. “Adidas a passé deux ans et demi à développer ce nouveau ballon, qui est le ballon le plus testé jamais produit“, a précisé l’équipementier sur le site de la Fédération internationale de football (Fifa). “Le Brazuca est formé de six panneaux (contre huit pour Jabulani, ndlr), ce qui améliore sa symétrie, son uniformité et son efficacité“.

La Nasa, qui a donc testé le nouveau ballon, a constaté de son côté que les lignes de jonction entre les panneaux de cuir étaient plus profondes et ces panneaux sont couverts de minuscules petites bosses: ces caractéristiques sont destinées à fluidifier le flux d’air autour du ballon pour l’aider à aller plus vite et plus droit. “Il y a une fine couche d’air qui se forme près de la surface du ballon, qui est capitale pour ses performances et son comportement“, a expliqué, très sérieusement, Rabi Mehta, chef de la branche d’études aérophysiques de la Nasa au centre de recherche d’Ames, en Californie. “Les joueurs devraient être plus satisfaits de ce nouveau ballon, il est plus stable dans ses trajectoires et se comportera davantage comme un ancien ballon formé de 32 petits panneaux de cuir cousus ensemble“, a-t-il encore prédit.

Cela n’a pas empêché quelques joueurs de se plaindre déjà du nouveau ballon, comme le gardien de la Colombie David Ospina, qui trouve Brazuca “super difficile” et trop léger.