Mourinho avait tout prévu. Comme au match aller, l’objectif principal de l’entraîneur portugais était de garder le but de Chelsea inviolé. L’entraîneur portugais avait donc aligné six défenseurs au coup d’envoi. Le bus de Chelsea stationné devant sa cage était donc de retour…

Enfin ça c’est pour l’aspect théorique. Parce qu’en pratique, le bus anglais a subi les assauts de l’équipe de Diego Simeone et a fini par céder. A trois reprises. Chelsea a laissé l’Atlético Madrid filer en finale. Le bus a calé. Enquête est en cours sur la responsabilité du chauffeur.