En plus d’avoir encaissé quatre buts et d’être ainsi éliminé du Mondial brésilien, le Cameroun a montré une image plus que déplorable face à la Croatie dans la nuit de mercredi à jeudi.

Après avoir fait parler d’eux avec l’affaire de primes non réglées , les Lions Indomptables ont frôlé le grotesque. Benoît Assou-Ekotto n’a ainsi rien trouvé de mieux que d’asséner un coup de tête à son propre coéquipier, Benjamin Moukandjo, dans les ultimes minutes de la rencontre. Heureusement, Pierre Webo s’est empressé de séparer les deux hommes. Difficile de connaitre les raisons exactes de cette altercation le latéral gauche camerounais reprochait visiblement au milieu offensif de l’AS Nancy Lorraine d’avoir continué à jouer alors que leur coéquipier Edgar Salli était au sol. Après le coup de sifflet final de l’arbitre, Samuel Eto’o, qui a suivi cette rencontre depuis le banc, a lui-même tenté de calmer Assou-Ekotto.

La tension est au plus haut du côté des Lions Indomptables, ils devront pourtant encore vivre ensemble jusqu’à lundi, date de leur dernier match face au Brésil.