Tout a commencé en septembre 2013 avec la célébration de Thierry Henry, appuyé sur un poteau : le #Henrying. En 2014, le détournement est devenu incontournable sur le web et la Coupe du monde a été une source d’inspiration presque intarissable pour les amateurs de ces montages. Une posture, une célébration, un fait de jeu, tout est prétexte ou presque à la retouche par photoshop. Avec, évidemment, un hashtag bien trouvé, pour rendre l’instant le plus viral possible. Voici ceux que nous avons choisis comme les plus marquants de l’année.

LES HOBBIES DE CAVANI

Avant le match entre Toulouse et le PSG en septembre,  les community managers du club violet ont lancé un hashtag #HobbyCavani avec un montage mettant en scène le joueur du PSG dans des situations toutes plus étranges les unes que les autres en rapport à la fameuse célébration de but où l’Uruguayen mime une arme et une gâchette.

Byi6hhWIEAAkz2s

LA PHOTO D’ASHLEY COLE

Tout est parti d’une photo de la Roma prise lors d’une séance d’entraînement au mois de juillet. Sur ce cliché, Ashley Cole, franchement débarqué, est clairement en retrait, profil. Il n’en fallait pas plus aux internautes pour se lancer dans des détournements tous plus inventifs les uns que les autres en utilisant le hashtag #LurkingAshley (lurking signifie “qui observe en silence”).

LEBRON JAMES ET SON MASQUE

Février. LeBron James joue son premier match depuis qu’il s’est cassé le nez. Il arbore un masque noir pour se protéger, une couleur étonnante. “C’est pour aller avec le maillot, je savais qu’on allait porter les maillots rétros”, expliquait-il. De quoi permettre aux internautes de le transformer en batman, zorro ou Phantom de l’Opéra.

Bhhl0BQCQAAg-FX

LA MORSURE DE SUAREZ

C’est une image qui restera dans l’histoire de la Coupe du monde de façon certaine. Luis Suarez qui se précipite sur l’Italien Chiellini, dont il trouve la défense trop virile et le mord. La troisième en plein match (connue!) de sa carrière. Avant même la fin du match, on pouvait trouver de tout et de n’importe quoi sur les réseaux sociaux.

LA DETENTE DE BALOTELLI

Pour faire parler de lui, l’Italien n’a pas son pareil et le match de Liverpool face à West Ham en septembre en a apporté des preuves supplémentaires. L’attaquant des Reds a offert aux photographes l’occasion de se faire plaisir. Sur une frappe de Raheem Sterling, Balotelli a montré – dans une position douteuse – qu’il avait une belle détente pour s’écarter de la trajectoire du ballon qui filait au but. Et il a fini sur des toilettes.

LA PASSE DE BASTAREAUD

Une photo de l’international français dans une position peu flatteuse a été largement reprise en février pendant le Tournoi. Le joueur avait ensuite lui-même participé à ce petit jeu en prenant la pose dans les couloirs de Marcoussis. Le hashtag ? #Bastameme

Bf9HSCzCMAApqNP

LA BASCULE DE SABELLA

Une image pendant le quart de finale entre l’Argentine – Belgique (1-0). L’entraineur argentin Alejandro Sabella se fend d’une vertigineuse perte d’équilibre après la barre de Gonzalo Higuain à la 55e minute. Et pour cause, après cette pirouette, il a bien failli finir sur les fesses. Sa “performance” a été savoureusement détournée.

LA CELEBRATION DE MARQUINHOS

Auteur d’un magnifique sauvetage sur une frappe d’Alba lors du choc contre le FC Barcelone en octobre, Marquinhos a largement contribué à la victoire du PSG (3-2)et a enflammé les supporters parisiens et… Twitter! Le lendemain, le hashtag #TascelebrecommeMarquinhos faisait partie des top tendances sur les réseaux sociaux.

By3Tl_nCUAIKidm.png-large-1170x658

L’INFRANCHISSABLE OCHOA

Encore la Coupe du monde avec la performance exceptionnelle de Memo Ochoa face au Brésil (0-0). Le gardien mexicain, auteur de nombreux arrêts décisifs, a été représenté par des murs de briques, des divinités aux bras multiples, des préservatifs, des personnages de films célèbres. Tout ce qui ne laisse rien passer.

VAN PERSIE ET ROBBEN

Les performances incroyables de Robin van Persie et Arjen Robben, auteurs chacun d’un doublé, face à l’Espagne au Brésil (5-1) a bien évidemment inspiré les réseaux sociaux. Il faut dire que le premier but de RVP qui s’envole tel Superman pour marquer de la tête était l’une des premières images fortes de la Coupe du monde.