Les joueurs anglais représentent moins d’un tiers du total des joueurs évoluant en Premier League. Voilà la preuve que c’est le championnat le plus convoité du monde.

La polémique enfle de l’autre côté de la Manche depuis que le quotidien anglais, The Guardian a révélé ce mardi 20 août la provenance des joueurs de Premier League. Parmi les nombreux constats de cette analyse, on apprend que la Premier League est composée de 74 joueurs de nationalité anglaise, ce qui représente 33,6% du total des joueurs. Par comparaison, le journal britannique rappelle qu’ils étaient 177 en 1992 (73,1%). Les gros clubs du championnat n’ont pas recruté un seul joueur du pays lors de ce mercato et seuls 12 d’entre eux ont intégré la Premier League sur les 61 nouveaux contrats.

“C’est un problème”, a déclaré le manager de Fulham Martin Jol. Dans le pays, certains observateurs du football anglais pointent du doigt l’impossibilité pour les jeunes talents anglais d’émerger à cause de ses nombreux joueurs étrangers.