Appelleriez-vous votre fils Zidane, Cantona ou encore Platini ? Pas très glamour n’est-ce pas… En Angleterre, un jeune enfant de trois ans prénommé Rooney Scholes n’a pas été autorisé à avoir son nom inscrit sur un oeuf en chocolat en raison d’un éventuel problème de droit d’auteur. Sa mère Jo-Anne Scholes n’a pas hésité à monter au créneau jugeant le comportement du chocolatier “complétement insensé”.
Le plus surprenant étant qu’au Royaume-Uni, le nom d’une personne ne peut être soumis au droit d’auteur. Le chocolatier aurait donc pu librement inscrire le nom de Rooney pour ce jeune garçon.

Sa mère, Jo-Anne Scholes, a déclaré que le personnel de la chocolaterie qui se situe près de Manchester, n’a pas été en mesure d’inscrire le simple nom de Rooney sur le chocolat, car il craignait d’enfreindre le “copyright”. Pour le nom complet de l’enfant, ça ne posait en revanche pas de problème. Grande fan de Manchester, Mme Scholes a un tatouage du Français Eric Cantona sur son bras. Elle possède également deux chats appelés Cantona (décidemment) et Berbatov.

Déçue et en colère, la mère du jeune Rooney a déclaré : “Ce qui aurait été une belle surprise pour Pâques s’est transformé en une farce totale. C’est tout simplement absurde. Rooney c’est son prénom, ça veut dire qu’il n’est pas autorisé à avoir son prénom sur quoi que ce soit parce qu’il le partage avec un footballeur célèbre ?

La chocolaterie s’est excusée après cet épisode cocasse et a promis d’offrir les chocolats à Rooney Scholes.

Si s’appeler Rooney peut vous sembler surprenant, sachez qu’il n’est pas le seul à se prénommer ainsi. Depuis la première apparition du joueur sous les couleurs d’Everton en 2002, 42 bébés ont été prénommés “Rooney” au Royaume-Uni.