Après avoir fait le buzz samedi après-midi, Zlatan Ibrahimovic a expliqué que ses tatouages étaient destinés à une bonne cause : la lutte contre la faim. Le nom de la campagne s’appelle “805 million names” en référence au nombre d’enfants qui meurent de la famine.

“C’est un problème que nous pouvons résoudre”, a affirmé le colosse suédois qui a également précisé que les noms inscrits sur son torse étaient non-permanant. Ce programme humanitaire a été monté par Zlatan Ibrahimovic en collaboration avec le programme alimentaire mondial. “Partout où je vais, les gens me reconnaissent et crient mon nom pour m’encourager mais il y a des noms dont personne ne se soucie, a-t-il martelé. Ce sont des personnes vivantes : 805 millions d’entre elles souffrent de la faim dans le monde d’aujourd’hui. J’ai des supporters partout dans le monde mais à partir de maintenant, je veux que ces soutiens aillent aux personnes qui souffrent de la faim”.

L’attaquant du PSG est revenu sur son carton jaune reçu après avoir retiré son maillot : “ce n’était pas prévu. C’était spontané. Une suspension à cause du carton ? Mais face à cette souffrance dans le monde je veux bien prendre un carton rouge”.

Une initiative humanitaire qui, dans un premier temps, n’a pas ému la Ligue de Football Professionnel de Football. En effet, pour des raisons de droits d’image, elle avait fait bloquer la vidéo de promotion de la campagne car elle contenait des images du match PSG-Caen… avant de revenir sur sa décision devant le tollé suscité.