Il y a le Ballon d’Or, titre suprême récompensant le meilleur joueur du monde et il y a le Ballon d’eau fraîche, prix décerné par Les Cahiers du football récompensant chaque année le footballeur jugé le plus fair-play et modeste de Ligue 1. La récompense fait plus plaisir que le Ballon de Plomb, décerné cette année à Florian Thauvin.

C’est donc Loïc Perrin, le capitaine des Verts qui s’est vu décerner, pour son “fair-play et sa modestie” ce prix. Il a obtenu 31,6% des 3 397 votes d’internautes. Il a devancé le Rennais Romain Danzé (14,6%) et le Guingampais Lionel Mathis (14,4%). Les Cahiers du foot ne tarissent pas d’éloges au sujet du joueur et de ses qualités : “Fidélité (à Saint-Étienne depuis ses treize ans), lucidité (inflexible modestie), sens du collectif (capitaine incontesté), fair-play (défenseur jamais expulsé), il a aussi mis cette mentalité exemplaire au service d’une lutte contre un destin aboudiabesque (deux ruptures des croisés, une cascade de blessures)“.

Dans le top 10, on aperçoit également deux anciens Stéphanois, Bafétimbi Gomis, actuellement à l’OL, et Zoumana Camara, le joueur du PSG.

Seul “point noir”, l’absence de Pantxi Sirieix. Les Cahiers du Foot ont tenu tout de même à saluer le Toulousain : “La rédac des Cahiers tient particulièrement à (…) s’excuser de l’absence de Pantxi Sirieix, que ses fans ont joliment défendu et qui méritait très certainement une place (il reste au TFC à prolonger son contrat pour lui assurer une candidature l’an prochain)”.