L’ancien international portugais était chargé d’ouvrir les petites boules englobant le nom des équipes en lice pour les phases de poule de la Ligue des Champions. Tout se passait bien au début pour lui…

Jusqu’à ce que ses mains deviennent moites et glissantes, lui empêchant ainsi d’ouvrir les boules. Heureusement, son voisin, d’apparence très sérieuse et plutôt froide, avait les mains bien sèches, lui, et donc prêtes à empoigner la sphère. Luis Figo a sans doute eu la pression quand il a vu que la légende du Celtic Glasgow Billy McNeill, capitaine de l’équipe victorieuse de l’Inter Milan lors de la finale de Lisbonne en 1967, n’a pas réussi à en ouvrir une seule. La prochaine fois, Luis, il faudra se laver les mains après le buffet de l’UEFA !