L’arrestation de six dirigeants de la FIFA en Suisse au petit matin mercredi n’a échappé à personne et surtout pas aux twittos. Pas surpris pour un sou, ceux-ci s’en donnent à coeur joie sur les soupçons de corruption qui pèsent sur l’instance et son président – Sepp Blatter – qui ne fait pas partie des interpellés.

“A la FIFA ce matin…” 

 

Philippe Da Costa
@Philippsch