Arrivé cet été du côté de Getafe, Ciprian Marica a été confronté à un problème cocasse en rapport avec son nom de famille. Car Marica dans la langue de Cervantes est un terme qui sert à désigner les homosexuels.

De quoi susciter les moqueries sur tous les terrains de Liga. Pour éviter cela, l’international roumain, soutenu par son président, a décidé de ne faire floquer uniquement son prénom sur son maillot. Pas sûr que cela ne suffise à arrêter les commentaires “fleuris” des supporters adverses.