Pourquoi toujours lui ? Mario Balotelli est un joueur atypique qui ne fait pas l’unanimité. Loin s’en faut puisque selon une enquête menée par “Kick It Out”, une association chargée de combattre le racisme au Royaume-Uni, l’attaquant italien de Liverpool est le joueur de Premier League le plus insulté sur les réseaux sociaux.

Entre août 2014 et mars 2015, “Super Mario” a reçu plus de 8 000 messages hostiles sur Facebook et Twitter, dont 52% à caractère raciste. Le Transalpin âgé de 24 ans devance très largement deux autres joueurs noirs, Danny Welbeck (Arsenal, 1 700 messages hostiles dont la moitié à caractère raciste) et son coéquipier Daniel Sturridge (1 600 messages belliqueux dont 60% portant sur son orientation sexuelle), dans ce classement.

Chelsea number one

Au niveau des clubs, c’est Chelsea qui décroche le titre peu enviable de formation la plus offensée sur “Boobook” et “Teuteur”. L’histoire ne dit pas si la mésaventure de Souleymane, cet homme repoussé d’une rame de métro parisien par des fans des Blues racistes mi-février, a eu une incidence. Avec quelques 20 000 messages désagréables reçus sur les huit derniers mois, les Londoniens font en tout cas mieux (ou pire) que Liverpool (19 000) et Arsenal (12 000), les deux clubs de Manchester, United et City, étant sur un pied d’égalité (11 000).

Entre août 2014 et mars dernier, un total de 134 400 posts discriminatoires ont été enregistrés, soit un message pas très sympathique toutes les 2,6 minutes sur la Toile. Twitter est loin devant Facebook à l’heure de déverser son fiel, le site à l’oiseau bleu représentant 88% des messages hostiles publiés.

Rémy DE SOUZA
@LaSouz