Le Milan AC et Mino Raiola commencent à en avoir assez des frasques de Mario Balotelli. Dans l’optique de remettre l’enfant terrible du football italien dans le droit chemin, les dirigeants milanais et l’agent de Super Mario ont décidé d’employer la manière forte. Les deux parties ont fait le pari de charger un ex-policier Filippo Ferri de surveiller le comportement de l’attaquant vedette de la Squadra Azzura. Une méthode dissuasive ?

Pas sûr que ce chaperonnage mette fin aux frasques plus rocambolesques les unes que les autres de Mario Balotelli. La tâche confiée à l’ancien policier, à savoir réussir à canaliser le tempérament impulsif de Super Mario, s’annonce comme une mission très prenante. Le dernier coup d’éclat de l’attaquant de Milanc AC en est bien la preuve la plus explicite.