La période des transferts est propice aux déclarations en tout genre. Appel du pied, pseudo-chantage, flatterie ou fausse modestie, difficile de démêler le vrai du faux. Des phrases que l’on entend régulièrement dans la bouche des acteurs du mercato, nous avons trouvé une traduction.

“Tout va très vite en football…” = Je vais m’en aller

“J’ai été séduit par le projet” = C’est le club qui m’a offert le plus gros salaire

“Le challenge sportif m’a attiré” = C’est le club qui m’a offert le plus gros salaire (bis)

“C’est mon club de cœur” = C’est le club qui m’a offert le plus gros salaire (ter)

“Je pars en vacances, je laisse mon agent s’en occuper” = Il est payé pour faire le job. A lui de me trouver un club.

 

“On ne peut pas refuser une telle offre” = Argent et challenge, tout y est.

“Nous ne sommes pas vendeurs” = Jusqu’à une certaine somme.

“Il n’y a eu aucun contact” = On ne s’est appelé que trois fois

“Je ne veux pas aller jusqu’au bras de fer” = Laissez-moi partir ou je fais un malheur.

“Il me reste un an de contrat” = Mon président sait ce qu’il doit faire pour que je ne parte pas gratuitement 

 

“Le club connait ma position” = Je suis sur le départ.

“J’ai envie de franchir un palier” = Vous êtes gentils mais je vaux mieux que ça…

“Je ne vois pas ça comme une régression” = Bon OK, c’en est une…

“On m’a manqué de respect” = La prolongation n’était pas au niveau salarial escompté.

“Je n’ai pas peur de la concurrence” = Je crois que eux non plus en fait

 

“J’étais l’esclave du club” = Je ne pouvais pas faire ce que je voulais

“J’ai dit à l’entraîneur de ne plus compter sur moi” = Vous voulez que je le dise comment ?

“Pour l’instant, je suis bien ici” = J’ai dis pour l’instant 

“Le projet a changé…” = Moins d’argent, moins de coéquipiers talentueux, je file !

 

“J’ai envie de découvrir la Ligue des champions” = Marre de ce club sans ambition

“J’ai fait des sacrifices pour (re)venir ici” = Je suis passé de 300 000 à 200 000 euros mensuels.

“Je serai toujours ici la saison prochaine” = Je ne promets rien

“Je suis prêt à aller au clash” = Je vais forcément en ressortir gagnant

 

Et les présidents aussi…

 

  • “Il a un bon de sortie” = Il va partir mais, si possible, contre une belle somme.

  • “Il est intransférable” = Proposez un peu plus et on verra

Maxime DUPUIS
@maximedupuis