FOOTBALL – Marseille-Braga, programmé ce jeudi à partir de 19 heures, a failli ne pas avoir lieu. Pour quelle raison vous demandez-vous ? Eh bien, les joueurs du club portugais ont prétendument eu la mauvaise surprise de découvrir que leur vestiaire avait été “visité” la nuit dernière. Le butin : une vingtaine de paire de crampons ainsi que des maillots et divers objets, révèle La Provence.

Le quotidien régional assure que “les enquêteurs de la sûreté départementale multiplient depuis ce matin les auditions pour tenter de déterminer qui a bien pu, sans aucune effraction, mettre la main sur ces sacs”. Braga estimait ne plus être en mesure de disputer la rencontre mais, au terme d’intenses négociations menées dans la matinée, une solution a été trouvée pour permettre la bonne tenue de cette rencontre comptant pour la 4e journée de Ligue Europa. Ouf.

Une histoire rocambolesque

Sauf que l’histoire ne s’arrête pas là, loin s’en faut. RMC indique de son côté que les souliers ont été retrouvés… à l’hôtel du club portugais ! Ce dernier a multiplié les comportements bizarres tout au long de la journée. En plus de sécher le repas officiel (une première dans l’histoire européenne de l’OM), il a en effet refusé que les policiers inspectent les chambres de ses joueurs, le jet affreté par le club phocéen pour aller récupérer le matériel mais aussi que l’OM achète des chaussures.

Avant de se raviser. Du coup, les dirigeants marseillais ont dû acheter sept paires d’Adidas, neuf Nike et quatre Puma ! A priori pour pas grand-chose, nos confrères indiquant que les enquêteurs ne “croient aucunement à la version des chaussures volées dans le vestiaire marseillais”. Reste à savoir pourquoi Braga a multiplié les stratagèmes douteux pour ne pas jouer cette rencontre. Sans réussite.

Rémy de Souza
@LaSouz