Il y a quelques jours nous vous parlions d’Héctor Varela, un Argentin très fier d’avoir obtenu l’autorisation de prénommer son fils “Messi”. Une première en Argentine qui n’a pas plu à tout le monde.

Craignant le phénomène de mode et la confusion que cela pourrait générer, les autorités de Rosario, la ville natale de Lionel Messi, ont décidé d’anticiper les nombreuses demandes de ce genre qui pourraient leur parvenir en élaborant une loi interdisant l’utilisation du nom de famille de la star du Barça en tant que premier prénom des nouveaux-nés.  Cette loi ne s’applique que pour les enfants de la ville, d’autres petits Messi pourraient donc venir au monde dans le reste du pays.