Robert Pirès, qui évolue au club indien du FC Goa, a affirmé à ses coéquipiers qu’il avait été frappé au visage par le coach de l’Atletico Kolkata jeudi soir à la mi-temps du match entre les deux équipes, selon des déclarations de son entraîneur, le Brésilien Zico.
Pirès a dit qu’il avait été frappé au visage par l’entraîneur de l’Atletico (l’Espagnol Antonio Lopez Habas, ndlr), c’est une honte“, a affirmé Zico aux journalistes après ce match disputé à Goa et perdu 1-2 par le club du Français.
Je ne l’ai pas vu moi-même, mais je ne pense pas que Pirès mentirait et raconterait cela si ça n’était pas arrivé“, a poursuivi la légende brésilienne.
Robert Pirès ne s’est pas lui-même exprimé publiquement. Les responsables de l‘Indian Super League (ISL) ont indiqué avoir recueilli la version de chacune des deux équipes sur cet incident présumé. “Cette affaire est en train d’être examinée“, a déclaré un responsable de l’ISL, sans faire d’autre commentaire.
Les responsables de l’Atletico, qui a remporté sa troisième victoire en quatre rencontres, n’ont pas souhaité commenter les accusations de Zico.