Laissé au repos par Carlo Ancelotti pour préserver son tendon rotulien douloureux, Cristiano Ronaldo n’en a pas pour le moins beaucoup souffert pendant le quart de finale retour de Ligue des champions entre Dortmund et le Real Madrid mardi soir.

Debout devant le banc madrilène pendant la quasi-totalité du match, Cristiano est passé par toutes les émotions : colère après les deux buts de Dortmund et soulagement à la fin du match, synonyme de qualification du Real Madrid pour les demi-finales. Les téléspectateurs espagnols n’avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent sur le terrain : ils n’ont vu que lui.

Le soulagement après la qualification du Real Madrid.