S’il ne suscitera pas autant de controverses ou d’indignations que le geste de Luis Suarez, lors du quart de finale de Coupe du monde 2010 face au Ghana, dans l’opinion publique, le geste antisportif de Ryan Donk lors du match opposant son équipe (Kasimpasa) à Besiktas n’en est pas moins répréhensible.

Alors que Besiktas se rapprochait dangereusement du but adverse par l’intermédiaire de l’international portugais Hugo Almeida, le défenseur néerlandais a volontairement annihilé l’action de but à l’aide d’une botte secrète. Donk a jeté un deuxième ballon, qui traînait sur le terrain, en direction du premier. Conséquence : fin de l’action de Besiktas !

Ce geste aussi original qu’intolérable lui a seulement valu un carton jaune. Mieux encore, son équipe qui était menée avant cette incident, finira par l’emporter sur son adversaire et lui reprendra au passage la deuxième place du championnat turc. La fin justifie les moyens.