Marcelo Bielsa n’a pas remis en cause l’arbitrage de Ruddy Buquet, à l’inverse d’Andre Ayew et André-Pierre Gignac. La raison de la colère des deux joueurs et qui a coûté un carton rouge au Ghanéen après le coup de sifflet final, c’est l’action où Marquinhos touche le ballon de la main, à la 57e minute du match contre le PSG.

Peu après la conférence de presse pleine de lucidité d’El Loco, le compte Twitter a pourtant mis de l’huile sur le feu en publiant ce tweet.

Si le défenseur brésilien a effectivement touché le ballon avec son bras droit, c’est après que celui-ci a ricoché sur sa cuisse. Une situation équivoque qui aurait pu valoir un penalty, même si cela aurait été très sévère pour le joueur parisien, dans la mesure où la frappe de Gignac est à bout portant et que Marquinhos n’a pas eu l’intention d’annuler une occasion de but.

Après l’affaire du dossier monté à l’encontre du président lyonnais Jean-Michel Aulas et à propos duquel aucune communication n’a été effectuée par le club, l’OM se fait à nouveau remarquer pour des questions d’arbitrage.

Une manière de trouver une excuse après la défaite contre le PSG ?