Des penalties inexistants ou très limites, on en a vus un paquet. Mais des comme ça, jamais. Bienvenue en D2 grecque où les attaquants obtiennent réparation quand ils tapent dans la terre au lieu du ballon !