Lors du match Vélez Sarsfield – Arsenal de Sarandi, German Delfino, l’arbitre de la rencontre est revenu sur une décision grâce à la vidéo, chose pourtant interdite par la FIFA.

Initialement, il a signalé un penalty en faveur de Vélez et expulsé Rosero Valencia, auteur d’une main dans la surface de réparation. Après plusieurs minutes de discussion, Delfino est finalement revenu sur sa décision. La raison ? Martin Palermo, entraîneur d’Arsenal, et son adjoint “Pato” Abbondanzieri, ont expliqué au 4e arbitre, après avoir vu les images sur un téléphone portable, que c’était en réalité un joueur de Vélez qui avait commis la main : “J’ai vu une main, les joueurs ont protesté. Typique. Quand ils crient, ils n’écoutent rien, a expliqué Delfino après le match. Je ne pouvais pas parler. J’avais besoin d’un peu de calme, j’ai consulté mes assesseurs et j’ai pris ma décision. Nous sommes une équipe et je mets en valeur leur travail. Il y avait de la confusion mais je me sens tranquille”.

“Il l’a vu à la télévision” s’est plaint un des joueurs de Vélez. Un changement de décision qui pourrait causer une suspension de German Delfino puisqu’en se déjugeant, il a admis implicitement avoir utilisé une solution technologique.

Le débat sur l’introduction de la vidéo devrait reprendre de plus belle dans les jours à venir.