On croit parfois avoir tout vu. Et puis non. Les champions ne sont décidément pas à court d’innovations. La preuve avec Stan Wawrinka, vendredi soir, à Bercy.

C’était l’image du jour vendredi à Bercy. Sans doute même l’image de la semaine et une des plus cocasses de l’année. Il était 23h26 et Stan Wawrinka et Rafael Nadal étaient encore dans le premier set de leur match quand le Suisse a commandé… un café, qui lui  a été apporté au changement de côté. Et sur un plateau, s’il vous plait !

Il faut dire qu’il fallait bien ça pour rester éveillé. Après trois premiers quarts de finale très accrochés, Stan Wawrinka et Rafael Nadal ont démarré leur rencontre aux alentours de 23 heures.  Room service, comme à l’hôtel !

L’effet a en tout cas été immédiat pour le Vaudois : alors qu’il comptait un break de retard, il a, après sa pause café, remonté son handicap. Entre son short improbable à Roland-Garros et son café à Bercy, Stan the man n’aura pas seulement marqué Paris de son talent cette année. Il aura aussi offert des images insolites.

Il fallait se réveiller un peu…

“L’arbitre m’a même dit que je pouvais commander un club-sandwich. J’aurais peut-être dû demander un gin tonic” a déclaré le Suisse en conférence de presse à l’issue de sa victoire (7-6, 7-6).

Laurent VERGNE
@laurentvergne