INSOLITE – Il en faut peu pour réveiller les vieux démons. Arsenal peine face à Leicester en ouverture de la Premier League et voilà Wenger déjà décrié. De son banc de touche, l’entraîneur des Gunners ne voient sûrement pas la petite tempête qu’il provoque sur Twitter. Mais le coeur y est. Les #WengerOut sont déjà de sortie :

Et ce n’est que le début…

Nina Aïssaoui
@ninaaissaoui