NBA – Le retour de bâton. L’an dernier, Cleveland avait réussi l’exploit historique de remporter les Finales NBA après avoir été mené 3 victoires à 1 par Golden State. LeBron James et les siens s’en étaient donnés à coeur joie à l’heure de célébrer leur titre, prolongeant le plaisir jusqu’à chambrer la bande à Steph Curry lors de leur soirée d’Halloween.

Cette année, les Warriors et leur armada se sont vengés en dominant aisément les Cavs (4-1) dans le sillage d’un Kevin Durant monstrueux. La franchise basée à Oakland a paradé, jeudi en Californie, et certains en ont profité pour chambrer à distance les Cavs et leur superstar. C’est le cas de Draymond Green, intenable à l’heure d’envoyer des piques à ses rivaux de l’Est.

Le joueur à tout (bien) faire des Warriors s’est affiché avec un t-shirt portant la mention “Quickie” pour souligner la rapidité avec laquelle les Warriors ont plié l’affaire cette année comme pour chambrer avec le Q du logo de la salle des Cavs. C’était parti pour une belle passe d’armes entre Green et James…

…. That's what she said, HUH?!?!? .

A post shared by LeBron James (@kingjames) on

 

LeBron l’a vu, bien sûr, et a répliqué. “C’est ce qu’elle a dit, hein ?”, a lancé le quadruple MVP sur Instagram, taquinant donc Green sur son endurance sous la couette.

Them dubs finally made him go bald!!! Congrats bro @kingjames

A post shared by Draymond Green (@money23green) on

De son côté, Green a réagi à une vidéo postée par LeBron dans laquelle il apparait chauve : “Les Dubs (surnom des Warriors) l’ont finalement rendu chauve !!! Félicitations fréro”.

Et, à l’heure de prendre le micro, le numéro 23 de GSW a également taclé LBJ pour ses critiques sur la “super team” que sont les Warriors. “Super team par ci, super team par là, ‘je n’ai jamais joué dans une super team’, mais c’est toi qui a commencé mon pote”, a taclé Green en référence aux années Miami de LeBron, vainqueur de deux titres avec Dwyane Wayde et Chris Bosh sous le maillot du Heat.

The trash-talk continues

A post shared by Bleacher Report (@bleacherreport) on

Tout est bien qui finit bien au paradis du trash-talk. “LeBron, c’est la famille”, a laché Green. Et c’est bien connu : qui aime bien, châtie bien.

Rémy de Souza
@LaSouz