COUPE DU MONDE – Il portait déjà le n°7, il était blond comme les blés avec des yeux bleus comme ses rêves d’enfant. A 7 ans, Antoine Griezmann a croisé la route des champions du monde 1998 près de Lyon, lors d’une séance de dédicaces. Cette séquence retrouvée par W9 et diffusée lundi le montre chassant l’autographe de ses idoles avec un ami, égrainant leur nom sans aucun problème. Et quand on entend Thierry Henry dire de lui “C’est la relève” devant la caméra, on se dit qu’il était un peu devin 😉