Un train de sénateur. Un expression courante dans plusieurs domaines et, entres autres, le sport. Steve Mandanda l’a utilisée après la défaite de l’OM devant Angers (1-2) en parlant de son équipe. “Ca fait deux matches que l’on joue comme des sénateurs, tranquille, et puis au final, on n’avance pas.”

Cette sortie n’a pas été du gout d’un groupe de parlementaires du Palais du Luxembourg, Les Républicains. Ils ont donc publié un communiqué dans lequel ils invitent le portier de l’OM à venir se rendre compte que le train de sénateur n’est pas si tranquille que ça. “Nous comprenons que Steve Mandanda puisse reprendre une idée bien imprégnée dans l’imaginaire collectif mais elle ne correspond pas du tout à la réalité du Sénat d’aujourd’hui”, peut-on lire. On attend la réponse de Mandanda.

Mardi soir, le joueur olympien a répondu via sa page Facebook. Il explique qu’il n’a pas attaqué le statut de sénateur et décline l’invitation au Sénat.

Philippe Da Costa
@philippsch