HORS-JEU – Ouf, tout est bien qui finit bien. Mardi dernier, Antoine Griezmann s’était attiré les foudres d’un père mécontent de voir sa fille pleurer à cause de lui. Grizi avait en effet totalement ignoré une jeune supportrice allemande qui avait parcouru 200 kilomètres pour le voir.

Les caméras de l’émission espagnole El Chiringuito de Jugones avait capté la scène, à Leverkusen, juste avant le choc de Ligue des Champions face au Bayer. Le vent est magistral :

Le lendemain, voilà la faute réparée. Le frère de Griezmann, Théo, a retrouvé la jeune fan sur Twitter pour prendre contact avec elle. Il l’a précisé dans un post qu’il a ensuite supprimé. Cette fois c’est sûr, elle ne repartira pas les mains vides :

Nina Aïssaoui
@ninaaissaoui