Theo Walcott a ses petites habitudes. A la fin des matches, si Arsenal a gagné, il célèbre avec son coéquipier Per Mertesacker. Pas n’importe comment d’ailleurs : les deux Gunners sautent pour se faire l’équivalent d’un “chest-bump”… avec les fesses. “Pour montrer l’esprit d’équipe”, avaient-ils un jour expliqué.

2D69233000000578-0-image-m-60_1444834117510

Mais samedi, l’international anglais était orphelin de l’Allemand. Il a donc convié un supporter à sa célébration, après la victoire sur Sunderland au 3e tour de la Cup (3-1). Pas habitué, le jeune garçon s’est retrouvé à terre. Mais il est reparti avec le maillot…