Contrairement aux Écossais qui ont voté non à l’indépendance de leur pays jeudi, les golfeurs écossais de St Andrews ont eux dit “oui” à l’entrée des femmes dans leur prestigieux club du Royal and Ancient Golf Club de St Andrews mettant ainsi fin à des années de discrimination.

Cette décision est une véritable révolution pour les golfeuses. Même si elles avaient déjà le droit de fouler les greens en tant qu’invitées, le statut de membre du club à part entière leur était systématiquement refusé depuis 260 ans. Jeudi, 75% des 2400 membres que compte le club ont voté oui à leur intégration à 85%. “C’est un jour très important et très positif dans l’histoire du Royal and Ancient Golf Club“, a déclaré le directeur du club écossais Peter Dawson, indiquant que la décision prendrait immédiatement effet.

Malheureusement, la parité n’est pas encore totale sur les greens britanniques puisque trois clubs du Royaume-Uni restent exclusivement masculins : le Honourable Company of Edinburgh Golfers de Muirfuild, le Royal Troon (sud-ouest de l’Ecosse) et le Royal St George’s (sud-est de l’Angleterre). Mais les femmes qui ont créé leurs propres clubs aussi ont des efforts à faire pour le respect de la parité. C’est par exemple le cas au Lundin Ladies Golf Club situé à quelques kilomètres de St Andrews ou au Formby Ladies Golf Club près de Liverpool où le statut de membre permanent est toujours refusé aux hommes…