Vous n’avez qu’une minute devant vous ? Ça tombe bien, c’est le temps qu’il vous faudra pour parcourir notre Minute Foot. Chaque mercredi, une personnalité nous parle de sa passion pour le ballon rond. La semaine dernière, Malika Ménard s’est prêté au jeu. Aujourd’hui, c’est Pierre Ménès, le célèbre consultant foot de Canal plus qui se mouille pour vous.

1. Votre équipe de coeur

PSG. Je suis né à Paris. Quand j’étais en âge d’aller au stade, j’allais au Parc. J’étais abonné de 1977 à 1983. C’est à la fois le club que je préfère et celui que j’aime le moins.

2. Le joueur qui vous fait vibrer

Ronaldinho. J’ai d’ailleurs fait quelques soirées mémorables en boîte avec lui. Il a réinventé le foot avec un répertoire de dribbles assez incroyable. Il a fait des choses sur un terrain que je n’ai jamais vues ailleurs.

3. Votre match culte

Soccer - UEFA Euro 2000 - Final - France vs Italy

La finale de l’Euro 2000, France-Italie. Je suis devenu fou ! J’avais terminé mon papier, quand Sylvain Wiltord a égalisé dans les arrêts de jeu. J’ai fait faire un triple salto double boucle piqué à mon ordinateur qui a d’ailleurs miraculeusement survécu. Et sinon, le Chelsea-Barcelone en 8e de finale retour de la Ligue des Champions en 2005 (4-2), avec un petit pointard de 20 mètres de Ronaldinho à Petr Cech. C’était assez incroyable. Surtout la petite danse.

4. Votre plus beau souvenir au stade

En tant que supporter du PSG, je dirais la finale de la Coupe de France en 1982 contre Saint-Etienne (2-2, 6-5 tab). En tant que journaliste, la finale de l’Euro en 2000.

5. Le geste qui vous rend fou

Un lob de Ronaldinho. Surtout quand le gardien est sur sa ligne.

giphy (1)

6. La règle que vous aimeriez changer

Le hors-jeu passif. Ça complique la tâche et ça embrouille tout le monde. Sinon, les touches au pied, ça serait sympa.

7. L’entraîneur que vous voudriez être

L’entraîneur qui me fascine le plus, c’est Guardiola. Bielsa ? Jamais de la vie, je ne suis pas dingue !

8. Le but dont vous vous rappellerez toute votre vie

Le but de Safet Sušić en 1983, lors de la finale de la Coupe de France contre Nantes (3-2). Sušić, c’est mon joueur préféré, for ever.

Jérôme Préveirault
@JeromePrev