Scène surréaliste au Parc OL ce vendredi soir. À la 65e minute, le kop lyonnais décide de lancer les fameux “papelitos”, bouts de journaux déchirés pour mettre l’ambiance. Portés par le vent, les papiers terminent sur la pelouse du Parc OL.

Une invasion qui a valu à la partie d’être arrêtée pendant 5 bonnes minutes. Le clou du spectacle ? Les jardiniers s’attardant sur la pelouse avec leur souffleuse pour dégager le terrain. Du grand n’importe quoi.

Rien de bien méchant au final, et on peut regretter l’énergie déployée et le temps perdu pour ces papiers qui ne gênaient pas grand monde. “Les papiers n’ont jamais blessé personne, saut peut-être l’amour-propre d’un délégué qui a voulu faire un peu de zèle“, a estimé le président Jean-Michel Aulas au micro de BeInSports.

En tout cas, pour faire aussi fort qu’en Amérique du Sud, il y a encore un peu de boulot. La preuve.