Lionel Messi est Camerounais, Diego Maradona est né au Brésil et Patrick Vieira n’a pas arrêté sa carrière. Vous pensiez connaître sur le bout des doigts ces joueurs ? Détrompez-vous.
Vous connaissez probablement le Français Michel Platini, mais connaissez-vous l’autre Michel Platini ? Son homonyme brésilien. Non, non, il n’y a pas d’erreur. On parle bien d’un footballeur brésilien, au talent plus discutable et à la carrière moins flamboyante, mais qui possède comme point commun de posséder le même nom et prénom que l’illustre Français.

Comme lui, d’autres footballeurs méconnus, souvent de seconde zone, ont la particularité d’être les parfaits homonymes que certaines stars du ballon rond. Quant au talent, c’est une autre histoire.

Michel Platini – Attaquant de 30 ans, PFC Ludogorets Razgrad (Bulgarie)

Vous l’aurez compris, on ne parlera pas ici de l’ancien meneur de jeu de l’équipe de France des années 80 qui faisait partie du fameux “carré magique” avec Luis Fernandez, Jean Tigana et Alain Giresse, mais de son homonyme. Le Brésilien Michel Platini Ferreira Mesquita, appelé plus communément Michel Platini. Né le 8 septembre 1983, il a donc vu le jour un an après la Coupe du monde 1982, celle qui vit le Français atteindre les demi-finales. Son père était un grand admirateur du Français et a donc décidé tout simplement de donner ce nom à son fils.

Et c’est ainsi qu’un certain Michel Platini évolue en Bulgarie, au PFC Ludogorets Razgrad, champion de Bulgarie 2014 et première équipe non résidente de Sofia à remporter trois titres de champion de Bulgarie. Le joueur est plutôt voyageur, certaines mauvaises langues diront même mercenaire. Il a déjà joué pour le FC Tatabanya en Hongrie, South China à Hong Kong, au Dinamo Bucarest en Roumanie et a été découvert par le Jaguar Sport Club, près de Brasilia.

Ancien président du Jaguar, João Teresa Filho a connu le joueur quand il avait 14 ans. “Personne ne le chambrait à cause de son nom car il avait du talent. C’est un bon attaquant de surface, qui frappe fort des deux pieds.” On ne nous a pas parlé de sa qualité de passe, en revanche.

Patrick Vieira – Milieu offensif de 22 ans, Palmeiras (Brésil)

Patrick Vieira n’a pas raccroché les crampons ! Il ne s’agit pas du longiligne champion du monde 1998 français qui a mis un terme à sa longue et belle carrière en juillet 2011 à Manchester City. Mais de son homonyme venu tout droit du Brésil. Agé de 22 ans, il évolue au dans l’entrejeu au club de Palmeiras en Serie A Brésilienne. Ce Vieira-là a donc l’avenir devant lui et n’est qu’aux balbutiements de sa carrière. Il faut espérer pour lui qu’il aura un palmarès aussi fourni que l’ancien joueur d’Arsenal désormais entraineur de la réserve des Citizens.
Qui sait, le Français suivra peut-être avec un œil particulier l’évolution de l’autre Patrick Vieira ? Ou pas…

Lionel Messi – Milieu de terrain défensif de 19 ans, ex SCO Angers (France)

Un Lionel Messi peut en cacher un autre. L’un est un Camerounais, né en 1995 et présélectionné au club de Ligue 2 d’Angers. L’autre est un international argentin, né en 1987, sacré meilleur buteur de l’histoire du FC Barcelone, considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire.

Ce n’est pas encore le joyau du crampon en or du Barça, mais le jeune Lionel Messi rêve de rencontrer son homonyme, star du football argentin. Un certain Lionel Messi est donc né au Cameroun. Ce qui est plus surprenant, c’est que le nom de famille “Messi” est très courant dans ce pays d’Afrique (un autre “Messi camerounais” évolue quant à lui en Indonésie au Persib Bandung, il se prénomme plus précisément Mbida Messi Georges Parfait).

Celui qui a passé avec succès la détection organisée par le SCO à la fin du mois de février 2012 pour des jeunes nés entre 1995 et 1996 s’est engagé avec le SCO en mars 2012 et avait pris part à la reprise sous la houlette du coach Emmanuel Neveu en U19, mais l’aventure aura tourné court. Après seulement quelques mois au sein de la maison SCO, le milieu défensif a quitté le navire. Ce qui devait être un top est devenu un flop pour le technicien de la formation angevine puisque “sur le plan sportif cela n’allait pas tout simplement “.

A seulement 19 ans, les chances pour le Camerounais Lionel Messi d’évoluer aux côtés de son idole, l’autre Lionel Messi, s’amenuisent de jour en jour.

Le club d’Angers n’en est pas à son coup d’essai. Ses dirigeants ont déjà eu au sein de leur effectif Cantona. Pas Eric, mais Joël, son frère… Cygan, mais c’était Thierry, Pepe… Nicolas Pepe. S’il existe quelque part un Thierry Ronaldo, un Karim Rooney ou un Jean-Michel Ibrahimovic, il y a de fortes chances de le voir évoluer au sein du SCO.

Eusébio – Milieu de terrain de 28 ans, Atlético Clube Goianiense (Brésil)

Pour tous les passionnés de ballon rond, l’inoubliable Eusébio restera comme le plus grand joueur portugais de tous les temps. Surnommé la “panthère noire”, l’ancien attaquant international portugais est décédé en janvier 2014 à l’âge de 71 ans, à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire. Souvent placé dans les classements non loin de Pelé ou Maradona, Eusébio da Silva Ferreira a inscrit plus de 700 buts tout au long de sa carrière. Le natif du Mozambique brillera à tout jamais sur la planète foot.

Mais un autre Eusébio brille toujours sur les terrains de foot. De son vrai nom José Jefferson Rodrigues de Oliveira, dit Eusébio. Défenseur ou milieu de couloir, avec son physique de poche (1m66 pour 67 kg) il se caractérise par sa vivacité et son explosivité. Fidèle à son pays, il a fait toute sa carrière au Brésil.
En espérant pour ce joueur, et pour son club de Goianiense, une destinée comparable à celle de son glorieux aîné.

Diego Maradona – Défenseur de 25 ans, Horizonte (Horizonte)

On se demande si ses parents ne l’ont pas appelé ainsi rien que pour l’énerver. Prénommer son fils Diego Maradona, l’idole de tout le peuple argentin, lorsqu’on est brésilien, ce n’est pas exactement un cadeau. Comble absolu, Diego Maradona do Nascimento da Silva n’est pas numéro dix comme son aîné mais défenseur central.
Diego Maradona est d’ailleurs l’un des joueurs les plus utilisés du club d’Horizonte. Agé de 25 ans, il a disputé 21 matches en 2014 dans une équipe qu’il a rejointe en 2012. Malheureusement pour lui, il n’a pas hérité du sens du but de son ainé puisqu’il n’a toujours pas inscrit le moindre but depuis qu’il est professionnel.

Wissem MEBTOUL