TENNIS – Nick Kyrgios, à l’instar de Benoît Paire, est un spécialiste des coups de sang sur les cours de tennis. La preuve, l’Australien avait été suspendu trois semaines la saison passée après son mauvais comportement à Shanghai. Alors, forcément, il est attentif aux dérapages en tout genre de ses concurrents.

Sur Twitter ce dimanche, le fantasque Australien a ironisé sur un geste d’humeur de Novak Djokovic lors de sa finale face à Andy Murray. Après un point raté, le Serbe, tendu samedi, avait envoyé la balle en tribunes. Un geste qui lui a valu un avertissement.

Et, selon Kyrgios, le traitement aurait été différent s’il avait été l’acteur de cette colère.

Je me serais fait choper et suspendre jusqu’en 2025.

La solution serait peut-être alors de garder ses nerfs. Mais le tennis serait tellement plus triste sans ses coups de sang.

Cyril Morin

@cyrilmourinho