La neuvième étape  du Tour du France a été marqué par le terrible orage subi par le peloton à l’arrivée à Andorre Arcalis. Les coureurs ont passé les derniers kilomètres sous un déluge de pluie et de grêle. Tous… sauf Jarlinson Pantano. Le coureur de l’équipe IAM a trouvé la solution face aux conditions terribles qui ont notamment frappé le vainqueur de l’étape, Tom Dumoulin.

Pantano a ainsi récupéré un parapluie sur la route vers la ligne d’arrivée pour s’abriter et terminer la journée un peu moins trempé. Le grimpeur est pourtant habitué des conditions extrêmes en Colombie mais cela ne l’a pas empêché de vouloir vivre une fin d’étape légèrement moins chaotique.

Arrivé plus d’une demi-heure après Dumoulin, Pantano n’a pas gagné le prix du meilleur combatif du jour, mais certainement celui du plus débrouillard.