Il ne lui a pas fallu des mois avant que son côté obscur reprenne le dessus. Irréprochable sur le terrain depuis son arrivée à Nice, Mario Balotelli n’a pas pu s’empêcher de faire parler de lui hors des pelouses. Cette fois, ce ne sont pas les tabloïds anglais qui l’ont épinglé mais son propre agent, Mino Raiola. Dans les colonnes d’Il Giornale, le truculent Italien raconte la mésaventure qui est arrivée à son protégé : “Mario est fou. Un jour, il m’a demandé d’emprunter ma Bentley. Je lui ai dit: ‘Mario, marque deux buts contre Marseille et on en reparlera’. Pari tenu, Balotelli a inscrit un doublé face à l’OM le 11 septembre et il n’avait visiblement pas oublié les paroles de Raiola.

“Quelque temps plus tard, ma femme m’appelle: ‘Mario est au téléphone, je te le passe'”, raconte Raiola. J’entends cette grande voix: ‘Mino, les clés!’. Je réponds: ‘Les clés de quoi ?’. Il me dit: ‘De la Bentley, j’ai marqué deux buts, non?’, poursuit l’ancien pizzaiolo qui a tenu sa parole. Mal lui en a pris. “Il est allé au yacht club et a heurté un poteau en faisant marche arrière“, a-t-il continué. “Il m’a appelé et d’une voix profonde m’a dit: ‘Mino, je suis désolé’. Je lui ai pardonné, je ne peux pas être en colère contre lui.” Décidément, Balotelli est incorrigible.

Martin Mosnier 
@MM_eurosportfr