Après avoir évolué deux saisons à Lille, Salomou Kalou joue désormais pour le Hertha Berlin, en Bundesliga. Pour les besoins d’une émission de télévision, il est allé à l’Eastside Gallery, une bande d’1,3 km du Mur de Berlin qui sert désormais de support à l’expression artistique.

kalou2

L’une des attractions est de se prendre en photo outils en main en faisant mine de briser le fameux mur. Sauf que l’Ivoirien a réellement utiliser son marteau et son burin, chose absolument interdite. Toute personne qui endommagerait les vestiges du Rideau de Fer s’expose à des poursuites judiciaires.

Kani Alavi, le responsable de l’Eastside Gallery, n’a pas été tendre avec Kalou : “Je suis presque tombé de mon canapé en voyant les images, a-t-il déclaré dans les colonnes du Berliner Kurier. Nous avons une célébrité très bien payés qui augmente sa valeur marchande au détriment d’un monument historique, sans respect, et avec le soutien d’une télévision”.

Selon la chaîne ARD, l’objectif du reportage était de mettre en scène la façon dont l’attaquant briserait le rideau défensif de Schalke.

Non seulement, Kalou n’a pas marqué (score final 2-2) mais en plus, il risque une amende de 10.000 € pour vandalisme.