Camille Lacourt n’est plus un coeur à prendre. Encore moins depuis le 8 août dernier, jour de son union civile avec Valérie Bègue, l’ancienne Miss France. C’est d’ailleurs elle qui a assagit l’Apollon des bassins. Dans une interview qu’il a accordée à la version italienne de Vanity Fair, le champion du monde du 50m dos et du relais 4x100m 4 nages de Barcelone avoue avoir un véritable passé d’homme à femmes. “Avant Valérie, je ne résistais pas vraiment. Les femmes me plaisent trop !

Difficile pour Camille Lacourt de rester concentré aux abord des bassins surtout lorsque de charmantes nageuses alignaient les longueurs. “Les Italiennes seulement ! Tous les nageurs du monde entier allaient les regarder pendant les compétitions. Elles ont une allure, un charme particulier.” Des flirts qui donnaient des ailes au jeune marié : “Je dois dire merci à toutes les femmes à qui j’ai plu. Si je n’avais pas reçu autant d’admiration de leur part, je ne serais pas devenu un champion. C’est pour vous qu’on fait tout ça ! Le pouvoir, l’argent, le succès : c’est pour vous plaire que nous essayons de les atteindre. Celui qui affirme le contraire est un menteur.”

Que Valérie Bègue-Lacourt, c’est ainsi qu’il faut l’appeler depuis son mariage, se rassure. Le passé de coureur de jupons de son homme est derrière lui. Même s’il avoue qu'”admirer de jolies fesses montées sur des escarpins noirs à talons (lui) réveille aussitôt les sens, et ce, même si je suis mort de fatigue.” Un sacré coquin, ce Camille Lacourt !