Rafael Nadal, numéro un mondial, octuple vainqueur à Roland-Garros et à la tête de treize titres du Grand Chelem, est peut-être aussi connu pour son incroyable palmarès que pour son comportement de guerrier et sa concentration sur le terrain. Pour se mettre dans l’état de vigilance extrême dont il fait preuve pendant tous ses matches, le Majorquin a développé toute une séries de tics dont nous vous avions fait la liste lors de l’Open d’Australie.

Vendredi, dans L’Equipe, Rafael Nadal a accepté de revenir sur ses petites habitudes. “J’ai commencé à avoir tous ces tics quand j’étais super jeune. Pourquoi est-ce que j’ai commencé un jour à faire tout ça ? Pff… Je ne sais pas. Mais ces tics me gênent, a-t-il reconnu. Ils me dérangent un peu (…) Oui je pourrais ne pas me toucher le nez et me remettre les cheveux derrière l’oreille avant de servir. Oui, ça c’est faisable. Ne pas bien ranger mes bouteilles devant ma chaise, ça aussi je pourrais m’en passer. Mais remettre mon slip (entre chaque point), ça je n’arriverai pas à arrêter. Impossible. Je ne peux pas, a-t-il confessé en riant. En attendant, toujours fidèle à ses manies, le roi de la terre battue est encore en course pour remporter une neuvième couronne à Roland-Garros.