FOOTBALL – Carlo Ancelotti n’est pas du genre à s’emporter. L’entraîneur italien apparaît toujours calme et serein quelles que soient les circonstances. Sauf que le technicien est aussi capable de coups de sang. Lors de son passage au PSG (décembre 2011-juin 2013), l’agacement passager du “Mister” a même fait une victime de choix : Zlatan Ibrahimovic. C’était un soir d’avril 2013 après l’élimination des futurs champions de France en quarts de finale de la Coupe de France à l’issue de la séance de tirs au but.

Carletto se départit alors de son légendaire sang-froid. “On m’a dit d’utiiliser la manière forte, le fouet. J’ai répondu ‘trouvez un autre manager’. Je n’ai jamais utilisé la manière forte, que ce soit en tant qu’entraîneur ou en tant que père. Je me suis déjà mis en colère bien sûr. Au Paris Saint-Germain, on a perdu une fois contre Evian en Coupe et j’étais tellement furieux que j’ai frappé dans une boîte qui a touché la tête d’Ibrahimovic”, racontre Ancelotti au Daily Mail. “C’était plus ou moins la même chose que Ferguson et l’incident de la chaussure avec Beckham. Sauf qu’on en a rigolé après coup.” Tout est bien qui finit bien donc.

Rémy de Souza
@LaSouz