A croire que les pianistes fascinent les sportifs. Après Mario Balotelli qui s’est installé derrière le piano pour jouer, de façon factice, l’hymne italien, c’est au tour de Kobe Bryant de s’asseoir derrière l’instrument de musique pour les besoins d’une publicité.

Après avoir vanté les mérites des ordinateurs Lenovo, le quintuple champion NBA, accompagné de de deux violonistes et d’une violoncelliste, a joué la Sonate au clair de lune de Beethoven. Un sacré coup marketing pour la marque high-tech car, à l’image de son confrère italien, des doutes planent sur l’authenticité de cette interprétation.