Ce qui se voit

Ana Ivanovic n’est pas la seule bombe présente cette quinzaine à la Porte d’Auteuil. Maria Kirilenko possède aussi de sérieux atouts pour lui disputer le titre de joueuse la plus sexy de ce Roland-Garros. Comme sa compatriote Maria Sharapova, la Russe partage son temps entre les courts et les studios. Dernièrement, elle a fait la Une de la version Russe du célèbre magazine Women’s Health.

Ce que l’on vous apprend

Sur les courts Maria Kirilenko est moins à son avantage que Maria Sharapova ou Ana Ivanovic. Pas de titre du Grand Chelem à son palmarès. La Russe n’est jamais encore allée plus loin que les quarts de finale. La tête de série n°12 atteint même cette année, pour la première fois de sa carrière, les quarts de finale de Roland-Garros. Réussira-t-elle demain à conjurer le mauvais sort face à Victoria Azarenka pour enfin disputer une demi-finale d’un Grand Chelem ?