A Flushing Meadows, les ramasseurs de balle ne sont pas tous des adolescents: Todd a 53 ans et a perdu son pied droit lors de la guerre du Golfe. Dans l’équipe de six ramasseurs qui officie sur le court N.6 samedi matin, Todd Reed ne passe pas inaperçu: sa jambe droite attire immanquablement l’attention, Todd marche sur une prothèse aux couleurs du drapeau américain.

x_30_nn_turweb_140827

Sa vie a basculé en avril 1991 lors de la guerre du Golfe en Irak: ce sergent des Bérets verts, les forces spéciales de l’armée américaine, a posé son pied droit sur une mine qui l’a projeté en l’air. Grièvement blessé, il a été amputé de la jambe à hauteur du genou et a passé plusieurs semaines dans un hôpital militaire.

A l’âge où d’autres songeraient à profiter de leur retraite, Todd s’est lancé dans une nouvelle carrière, celle de ramasseur de balle, payé huit dollars de l’heure (6 euros), pendant la quinzaine de l’US Open. “Il y a environ trois ou quatre semaines, j’ai reçu un courrier me demandant si j’étais intéressé par le boulot de ramasseur de balles à l’US Open. J’ai relu la lettre deux fois pour m’assurer que j’avais bien compris. Vous pensez si j’étais intéressé, j’ai regardé ce tournoi à la télé pendant plus de 30 ans“, explique ce dynamique quinquagénaire qui vit en Caroline du Nord.

L’ancien militaire a désormais pour collègues des adolescents qui pourraient être ses petits-enfants.  “J’ai la chance d’avoir de bonnes dispositions athlétiques. J’ai joué au baseball et au softball toute ma vie, alors vous pensez si je suis capable de lancer la balle“, insiste le doyen des 275 ramasseurs de balles, habillé des élégants bermuda et polo bleus de la tenue officielle.

ballboy1_54b7571f06bfcf22581916c1d280e08a

L’expérience le ravit: “C’est difficile de trouver les mots pour décrire ce que je ressens. C’est vraiment génial d’être sur le court avec de tels pros. Pour moi, il n’y a pas de doute, dès que le tournoi sera fini, j’irai voir notre responsable pour lui demander si je ne peux pas revenir l’an prochain“, prévient-t-il.

140825_Collazo_GP_19.jpg
D’ici la finale du tournoi masculin le 8 septembre, il espère officier lors d’un match de son joueur préféré, l’ancien N.1 mondial Roger Federer.  “Ça serait un rêve. Mais de toute manière, j’apprécie déjà tellement d’être ici et de faire des matches +ordinaires+ que tout le reste ne serait que bonus“, assure-t-il

Après l’US Open, Todd ira disputer au Japon un tournoi international de softball avec son équipe formée d’anciens militaires blessés. Il sera alors l’heure de passer un peu de temps avec sa femme et ses petit-enfants, puis de songer déjà à l’US Open 2015…

AFP