TENNIS – Grigor Dimitrov peine parfois à justifier son surnom de “Baby Federer”. Reste que le Bulgare n’a pas hérité de ce sobriquet par hasard. Le talent est là et il peut s’exprimer pleinement chez le 29e joueur mondial, comme ce mercredi à Bercy.

Face à Marin Cilic, qu’il a dominé en deux manches (7-6, 7-6) au 2e tour, Dimitrov a sorti le grand jeu dans le premier set avec une volée entre les jambes qui a poussé son adversaire à la faute. Admirez le travail :

Rémy de Souza
@LaSouz