Il était dans le dur, Nick Kyrgios, en 8e de finale de Wimbledon face à Richard Gasquet lundi. L’Australien était hors du coup dans les deux premières manches, au point de balancer des points à plusieurs reprises.

Lors d’un changement de côté, Kyrgios, au fond du trou, est même allé chercher du réconfort dans les bras… d’un ramasseur de balles.

Un câlin auquel ne s’attendait vraiment pas le jeune homme à en croire sa tête. Kyrgios aurait pu pousser plus loin en cette journée internationale du baiser, non ?

Philippe Da Costa
@Philippsch