Ballon d’Or, Ballon d’Or, Ballon d’Or. Ils n’ont que ça à la bouche. Tous. Les joueurs, les acteurs du football et les journalistes aussi. Le trophée, créé en 1956 par le magazine France Football, n’est pourtant pas la seule récompense internationale individuelle qui existe ou a existé. Mais il n’y a que celle-ci qui compte. Qui créé le débat, la polémique, enflamme les réseaux sociaux et dispose d’une couverture médiatique devenue exceptionnelle et incomparable. Au fil des années, et plus encore depuis son “rapatriement” sous le giron de la FIFA, le Ballon d’Or a phagocyté les autres distinctions. Certaines sont connues, d’autres un peu moins, d’autres n’ont pas résisté… En ce jour d’élection, ne les oublions pas.

LE SOULIER D’OR

C’est quoi ? Peut-être le plus connu de tous après le Ballon d’Or. Normal, il récompense le meilleur buteur d’Europe tous championnats confondus. Et ces dernières années, son palmarès est très proche du trophée de France Football. Il a été créé en 1968 (Eusebio en a été le premier vainqueur) et attribué neuf fois – record – à un joueur issu de la Liga espagnole (cinq lors des cinq dernières années, suivez mon regard). Le seul joueur évoluant en France à l’avoir reçu est Josip Skoblar en 1971 (44 buts avec l’OM).

Qui vote ? Personne ! Il faut simplement en mettre un maximum au fond (notamment dans les championnats moins huppés).

Les 5 derniers vainqueurs : des têtes connues : Forlan (2009), Messi (2010, 2012, 2013) et Cristiano Ronaldo (2011). Cette saison, Luis Suarez (Liverpool) est bien parti pour le disputer au Portugais.

JOUEUR UEFA DE L’ANNÉE

C’est quoi ? Un trophée créé en 1997 pour distinguer le meilleur joueur évoluant dans un championnat européen. Il prend en compte les performances en club et en sélection nationale au cours de la saison écoulée et non l’année civile. Le vainqueur est généralement issu du vainqueur de la Ligue des champions. Jusqu’en 2010, tous les postes étaient récompensés (gardien, défenseur, milieu, attaquant). Ce n’est plus le cas depuis. Plus de lisibilité sans doute.

Qui vote ? Un jury de journalistes sportifs représentant chacun des pays affiliés.

Les 5 derniers vainqueurs : Messi (2008-2009 et 2010-2011), Milito (2009-2010), Iniesta (2011-2012) et Ribéry (2012-2013).

=> Le sacre de Ribéry en vidéo

JOUEUR AFRICAIN DE L’ANNÉE

C’est quoi ? Une récompense pour le meilleur joueur issu du continent africain. Jusqu’en 1992, il porte le nom de Ballon d’Or africain et était décerné par… France Football. Depuis cette date, c’est la Confédération africaine de football qui désigne le vainqueur. Avec parfois des critères étonnants (Kanouté couronné en 2008 car Drogba, arrivé en tête des votes, ne pouvait se déplacer…) La Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Cameroun en détiennent le plus avec cinq titres. Les Lions indomptables en doivent quatre à Samuel Eto’o, le recordman.

Qui vote ? 42 sélectionneurs ou directeurs techniques du continent.

Les 5 derniers vainqueurs : Didier Drogba (2009), Samuel Eto’o (2010) et Yaya Touré, désormais tout proche du record du Camerounais (2011, 2012, 2013).

FOOTBALLEUR FIFA DE L’ANNÉE

C’est quoi ? Le trophée qui permettait à la FIFA d’exister (un peu) face au Ballon d’Or. Il récompensait le meilleur joueur, quel que soit sa nationalité et le continent où il jouait. Créé en 1991, il a ensuite fusionné avec le Ballon d’Or quand la FIFA a mis la main dessus en 2010. Zidane et Ronaldo l’avaient remporté trois fois chacun.

Qui votait ? Les sélectionneurs nationaux.

Les cinq derniers vainqueurs : Ronaldinho (2005), Cannavaro (2006), Kaka (2007), Cristiano Ronaldo (2008) et Messi (2009).

ONZE D’OR

C’est quoi ? Un trophée que les moins de 30 ans peuvent ne pas connaître et décerné par le magazine Onze Mondial depuis 1976 (quand le magazine Onze n’avait pas encore fusionné avec Mondial en 1989). Il a connu ses heures de gloire au début des années 90. Palmarès assez franco-français : 10 titres au total sur 36. Platini, Zidane et Messi sont les plus titrés (3 fois).

Qui vote ? Les lecteurs choisissent les trois meilleurs joueurs de l’année. Sont attribués un onze d’or, d’argent et de bronze.

Les 5 derniers vainqueurs : Kaka (2007), Cristiano Ronaldo (2008), Messi (2009, 2011, 2012). Pas de titre en 2010 car la cérémonie a été déplacée de décembre à juin. Trop de concurrence ? Sa nouvelle formule lui donnera-t-il une seconde vie?

MEILLEUR JOUEUR FIFPRO

C’est quoi ? Un trophée qui a disparu. Il désignait le meilleur joueur du monde élu par… TOUS les joueurs du monde. La FIFPro, c’est le syndicat international des joueurs. Ce titre n’a été désigné que pendant quatre ans (2005 à 2008) avant d’être harangué par la FIFA. Une trace subsiste : à l’occasion du Ballon d’Or, l’équipe type World XI est estampillée FIFPro. Les nommés 2013 sont ici.

Qui votait ? Les 65.000 joueurs professionnels affiliés. Enfin, on imagine qu’il y avait des abstentionnistes.

Les vainqueurs : Ronaldinho (2005, 2006), Kaka (2007), Cristiano Ronaldo (2008).

GOLDEN FOOT

C’est quoi ? Un trophée attribué depuis 2003 par le Prince de Monaco à un joueur qui s’est distingué par ses résultats individuels et en équipe, sa personnalité mais aussi sa popularité auprès des supporters et des acteurs du football. Il faut avoir au moins 28 ans pour être nommé. Le vainqueur laisse aussi, à l’image des étoiles d’Hollywood, ses empreintes de pied sur la Promenade des champions, sur le front de mer de la Principauté. Glamour.

Qui vote ? Une liste de dix candidats est établie par un jury de journalistes internationaux. Le public vote ensuite sur internet.

Les 5 derniers vainqueurs : Ronaldinho (2009), Totti (2010), Giggs (2011), Ibrahimovic (2012) et Drogba (2013).

WORLD SOCCER AWARD

C’est quoi ? Un titre de meilleur joueur de l’année décerné par le mensuel anglais World Soccer depuis 1982.

Qui vote ? Les lecteurs.

Les 5 derniers vainqueurs : Lionel Messi (2009, 2010, 2011, 2012) et Cristiano Ronaldo (2013). Faut-il y voir un signe ?

GLOBE SOCCER AWARD (BEST PLAYER)

C’est quoi ? Un trophée décerné à l’occasion du Globe Soccer, sorte de réunion géante des acteurs du marché (au sens gros sous) du football qui a lieu à Dubaï (tiens, tiens) depuis 2009. L’occasion pour les Ligues, les présidents et les agents d’échanger (et sans doute pas que des cartes de visites). Il n’y a que trois vainqueurs au palmarès, les éditions précédentes ne récompensant que les agents et les présidents de club.

Qui vote ? Un collège de figures locales qataries et de grands noms du football. La composition 2013 ici.

Les trois vainqueurs : Cristiano Ronaldo (2011) Falcao (2012) et Ribéry (2013).

ET AUSSI…

Pas de trophée à proprement parlé mais des titres. Le quotidien britannique The Guardian établit depuis deux ans un classement des 100 meilleurs joueurs du monde par les spécialistes de sa rédaction avec trois anciens joueurs. Il y a donc un n°1 et en 2013 c’est Lionel Messi qui a été choisi pour la deuxième année consécutive. Plus ancien, la référence outre-manche Four-Four-Two établit le même type de classement depuis 2007. En 2013, c’est Cristiano Ronaldo qui a été désigné par la rédaction du magazine.

PHILIPPE DA COSTA