On profite du crunch entre la France et l’Angleterre et du Superbowl ce week-end pour vous rappeler quelques surnoms donnés à des évènements sportifs.

LE PLUS GOURMAND : LE CRUNCH

Quand la France rencontre l’Angleterre lors du Tournoi des 6 Nations. Le terme a été inventé à la fin des années 90 par la presse britannique pour désigner ce qui était généralement le match décisif pour la victoire finale dans la compétition. Le match “crucial”. L’idée du croustillant colle bien avec l’affiche dont l’histoire regorge de petites anecdotes. Pour savourer une fois de plus, c’est à 18h00 ce samedi après-midi au Stade de France.

LE PLUS FUNESTE : THE ASHES

Quand l’Australie et l’Angleterre s’affrontent tous les deux ans en cricket. L’histoire de ce nom oscille entre glauque et blague potache. C’est suite à une victoire de l’Australie à Londres à la fin du 19e siècle que la presse australienne publie un faire-part fictif du “décès du cricket anglais dont les cendres vont rejoindre l’hémisphère sud”. Vexés, les Anglais partent jouer là-bas récupérer les cendres. Un trophée, une urne, et un nom sont nés.

LE PLUS REPANDU : CLASICO

Généralement, le match entre les deux équipes les plus fortes ou les plus populaires d’un championnat. Le terme nous vient d’Argentine et désignait la rencontre entre deux des clubs de Buenos Aires : Boca Juniors et River Plate. Pour eux, c’est même devenu le Superclasico. Le concept est ensuite arrivé en Europe. Aujourd’hui, il y a autant de clasicos que de façons de l’écrire, c’est-à-dire beaucoup. Real Madrid-Barça (Espagne) ou encore Porto-Benfica (Portugal) en font partie.

LE PLUS FOU : MARCH MADNESS

Le tournoi final qui désigne le champion universitaire de basket aux Etats-Unis. Ce nom, c’est une trouvaille des chaînes de télévision toujours prêtes à tout pour mettre en scène. Le tournoi se déroule principalement sur le mois de mars et génère énormément d’audience et d’engouement. C’est sans doute l’évènement le plus populaire après le Super Bowl. On l’appelle aussi The Big Dance.

LE PLUS CROYANT : DERBY DE LA MADONNINA

Désigne le match entre l’Inter et le Milan AC et fait référence à la Vierge installée sur les toits de la cathédrale de la ville de Milan. Le premier match a eu lieu en 1908 suite à la création de l’Inter en réponse à l’interdiction de la Fédération italienne de voir des joueurs étrangers évoluer dans son championnat. En décembre dernier, l’Inter a remporté le 211e derby sur le score de 1-0 et mène 76 victoires à 73 (62 nuls).

LE PLUS POPULAIRE: SUPER BOWL

La finale du championnat de football américain entre le vainqueur de la conférence NFC et AFC. Créé en 1966 suite à la fusion des deux entités qui se faisaient la guerre. L’origine du nom ? La légende voudrait que l’un des patrons Lamar Hunt l’ait trouvé en pensant à la Super Ball avec laquelle ses enfants jouaient. Plus raisonnablement, il s’agit sans doute d’un clin d’oeil au Rose Bowl (voir plus bas), finale universitaire, super désignant donc le match des grands”. Il déchaîne les passions, les audiences télé et les publicitaires de tout le pays. Le XLVIII a lieu dimanche soir entre Seattle et Denver.

LE PLUS CONTRADICTOIRE: OLD FIRM

La rencontre qui oppose le Celtic aux Rangers, les deux clubs de Glasgow. Le nom vient – une fois de plus – de la presse (” The Scottish referee “) qui faisait référence dès 1904 aux profits rapidement générés par les deux clubs dans cette rivalité évoquant “The Old Firm of Rangers, Celtic, ltd”. Presque un accord commercial. Plutôt étonnant quand on sait tout ce qui sépare les deux clubs et continue de les séparer plus de 100 ans plus tard.

LE PLUS CLAIR: THE GAME

La rencontre de football universitaire entre Michigan et Ohio State. Pour le nom, au moins, c’est une évidence. Ce match, c’est LE match, une des rivalités les plus importantes dans les sports nord-américains. A tel point, qu’en 2000, ESPN, l’avait élu n°1 d’un classement répertoriant ce genre de match. La première rencontre s’est tenue en 1897.

ET AUSSI (ENTRE AUTRES)

Finnkampen : évènement opposant chaque année les équipes nationales de Suède et de Finlande en athlétisme.
The Boat Race : course d’aviron qui a lieu chaque printemps entre les Universités d’Oxford et de Cambridge sur la Tamise.
Subway Series (ou Big Apple Brawl) : En baseball, quand les Mets de New York affrontent les Yankees… de New York. Probablement la plus grosse rivalité en sports US au sein d’une même ville.
Battle of Britain : Quand le Celtic Glasgow ou les Rangers rencontrent un club anglais en Ligue des champions.
– Battle of Pennsylvania: match opposant Philadelphie à Pittsburgh (hockey sur glace).
I55-Series (ex-Route 66 Series) : match entre les Chicago Cubs et les Saint-Louis Cardinals (baseball).
Orange Bowl : finale universitaire de football américain, tous les ans à Miami.
Rose Bowl : match universitaire de football américain organisé tous les 1er janvier à Pasadena (Californie). Aussi appelé The Grandaddy of them all car c’est le plus ancien.
The A-23 derby : du nom de l’autoroute qui relie Brighton à Londres et qui désigne le match entre Brighton et Crystal Palace.
Derby dell’Anolino: désignait le match entre les deux clubs de rugby de Parme. L’Anolino est un plat typique de l’Emilie-Romagne.
Derby della Mole, entre la Juventus et le Torino, la Mole désignant un batiment de la ville de Turin. Derby de la Lanterna (le phare) entre Genoa et la Sampdoria de Gênes. Derby d’Italia pour Juventus-Inter Milan. Derby della Stracittadina pour Lazio-Roma. Derby dello Stretto (du bras de mer) entre Messina et la Reggina.
Revier-Derby pour Schalke-Dortmund et Nord-Derby pour Hambourg-Werder en Allemagne.

PHILIPPE DA COSTA