Il y a 30 ans déjà, le 5 juin 1983, la France vibrait pour un seul homme : Yannick Noah. “50 millions de Noah” titrait même le principal quotidien sportif au matin de la finale. 37 ans après Marcel Bernard, Noah devenait le cinquième Français à s’imposer à Roland-Garros.

Souvenirs souvenirs : après 2h25 passées sur le court, Noah exhulte, à genoux. En face, Mats Wilander n’a rien pu faire (6-2, 7-5, 7-6). Une victoire fantastique mais surtout logique qui résonne encore chez tous les Français, qui attendent depuis le couronnement d’un autre compatriote. Car n’en déplaise à Marie Pierce, victorieuse en 2000, chez les hommes, personne n’a réussi à inscrire son palmarès, 30 ans après.

Mais en cette année 1983, l’actualité dépassait bien évidemment la petite balle jaune. Le Buzz vous propose un voyage dans le temps. Direction l’année Noah !