François Hollande à Montpellier, Barack Obama aux Red Bulls de New York, David Cameron à Aston Villa, etc… Un président de la République qui signe dans un club de football professionnel et en première division dans son pays, ça vous paraît impossible ? Normal.

C’est pourtant ce qu’il vient de se produire en Bolivie où le président Evo Morales (54 ans !) a signé un contrat professionnel avec le club de Sport Boys (9e sur 12 au classement de D1) pour la saison prochaine. Une information relayée par le quotidien britannique The Independent. Evo Morales, grand fan de football et pratiquant assidu, portera le n°10 de ce club du sud-est du pays.

Evidemment, il ne disputera pas toutes les rencontres, ses fonctions ne lui laissant que peu de latitude. “On lui enverra une liste de rencontres et il choisira”, a expliqué le président du club Mario Cronenbold ajoutant qu’il jouera environ 20 minutes à chaque fois et touchera le salaire minimum, soit 156 euros.