C’est une scène rare mais comme on aimerait en voir plus souvent. Le milieu défensif du Werder Brême, Aaron Hunt, a fait preuve d’un étonnant fair-play samedi en demandant à l’arbitre de renoncer à un penalty car il n’y avait pas de faute sur lui, lors de la victoire à Nuremberg (0-2) en Bundesliga.

L’arbitre a indiqué le point de penalty lorsque Hunt a chuté dans la surface au contact d’un défenseur (75e), offrant au Werder la possibilité d’inscrire un troisième but. Hunt est allé avouer à l’homme en noir qu’il n’y avait pas faute, remercié d’une chaleureuse poignée de main par le défenseur incriminé, l’Argentin Javier Pinola. “Félicitations à Aaron Hunt pour avoir dit à l’arbitre qu’il n’y avait pas penalty”, a déclaré son coach Robin Dutt au micro de Sky après avoir revu les images de l’action.

L’international japonais de Nuremberg Hiroshi Kiyotake avait déjà fait preuve d’honnêteté durant la première période en indiquant à l’arbitre qu’il n’y avait pas corner en faveur de son équipe (avec AFP).